Blood Curse – 2011

Troisième long métrage du réalisateur Bui Thac Chuyen et deuxième collaboration avec lui après Vertiges. Pour moi il s’agissait d’une première expérience de film de genre et par n’importe lequel, le film fantastique. Tournage éprouvant mais passionnant. Essentiellement de nuit dans des conditions d’humidité extrême. Le choix des micros était très important. Généralement en Asie, les micros les plus utilisés sont les séries MKH de Sennheiser, pour leur robustesse et leur résistance à l’humidité. Mais, la qualité acoustique de ces micros, n’est pas toujours des meilleures. Dans les régions humides, comme celles du Vietnam, l’utilisation de micros Shoeps est quasiment impossible, trop sensibles à l’humidité. Il reste, la solution des microphones Neumann. Je les avais déjà utilisés pour le film Vertiges. Une bonne gestion du parc de microphones en permet leur utilisation. Décicagel et boîte étanche obligatoire ! Pour ce film, j’ai donc travaillé avec le KM185 (un peu moins résistant à l’humidité que le KM150), le KMR81 et les séries MK012 de chez Oktava. Bien évidemment, un MKH 60 se trouve toujours dans une caisse en cas de problèmes. Pour les HF, COS 11 de Sanken et Audio Limited DX2020. Enfin, l’enregistreur était un 788T de chez Sound Devices. Quant à la caméra, nous avons utilisé deux RED.

L’une des particularités de la prise de son sur ce film, résidait dans le fait que le film fantastique utilise beaucoup de machinerie, dont le steadycam. Or, le son direct est rarement compatible avec ce dernier. J’ai du, avec mes assistants, ré-enregistrer de nombreuses scènes pour le son, dans la foulée, une fois le plan tourné. Cela permetait de conserver l’énergie des comédiens qui venaient de jouer la scène et gardaient en mémoire tous leurs déplacements. C’est ce que j’appelle de la post-synchro en direct.

Synopsis

Trois jeunes étudiants en médecine, découvrent que la légende de, l’arbre du diable  » Huyet Ngai », légende de la région de Sang La, existe vraiment. Ensemble, ils décident de partir à la recherche de cet arbre. Jour après jour, ils découvrent ses pouvoirs capables de guérir mais aussi de tuer. Derrière cette légende, se cachent d’authentiques histoires effrayantes.

Blood Curse

Fiche technique

Fiction de Bui Thac Chuyen (1h35)
Vietnam –  2011
Avec NSUT Thann Loc, Hoang Phan Anh, Nguyen Thuy Duong, Trinh Minh Huy, Do Van Hoang, Tran Thi Hanh, NSND Nhu Quynh, Ha Van Hieu.

Réalisation : Bui Thac Chuyen
Scénario : Bui Thac Chuyen et Bui Kim Quy
Directeur de la photographie : Ly Thai Dung
Chef opérateur du son : Arnaud Soulier
Assistants son : Hoang Thu Thuy, Le Hoang Anh, Phan Trung Tien
Sound designer et mixeur: Franck Desmoulins
Assistante Sound designer : Hoang Thu Thuy
Monteuse image : Julie Beziau
Musique : Dang Tue Nguyen
Production : Galaxy Studio Vietnam

Bande annonce

Sortie en salle en février 2012 au Vietnam

Photos

L'affiche du film, lors de la sortie en salle au Vietnam en février 2012Photogramme du film. Nguyen Thuy DuongOn a sorti les jouets ! ©Dang Viet DucAvec Hoang Thu Thuy et Phan Trung Tien, assistants son, nous préparons la roulante pour la journée. ©Dang Viet DucLe son direct nécessite parfois de la souplesse ! Le Hoang Anh, allongé sous un lit pour la prochaine prise. ©Dang Viet DucMa bonne vieille roulante vietnamienne que j'ai fait fabriquer à Hanoi. Elle est en plexiglass, très pratique lorsque l'on cherche quelque chose à l'intérieur ! ©Dang Viet DucLy Thai Dung, directeur photo, réfléchit au prochain plan. ©Dang Viet DucBui Thac Chuyen, réalisateur, en plein travail de direction d'acteur avec le comédien NSUT Thanh Loc. Au Vietnam, le symbole NSUT est une distinction toujours mentionnée lorsqu'un comédien est reconnu par la nation.Le son est prêt... Nous attendons la mise en place avant la prise. ©Dang Viet DucConcentré derrière ma roulante. ©Dang Viet DucMoi et Bui Thac Chuyen, réalisateur en pleine discussion sur le son. ©Dang Viet DucPhan Trung Tien et Le Hoang Anh, assistants son, entre deux prises. ©Dang Viet DucLa scène de l'accident, juste avant que le câble de la grue ne lâche... Nous avons attendu 3h, l'arrivée d'une autre grue de chantier bien plus imposante... ©Dang Viet DucLy Thai Dung, directeur photo, réfléchit au prochain plan. ©Dang Viet DucNguyen Thi Thu, première assistante réalisateur, et Dao Duc Hai, Script sur le tournage en journée (rare), entre deux prises. ©Dang Viet DucLilian Tran, chef maquilleuse et Trinh Minh Huy, comédien, essayent tous deux quelques effets spéciaux maison. ©Dang Viet DucLa jeune comédienne Nguyen Thuy Duong sur le plateau. On peut admirer le magnifique travail de Ly Thai Dung, très grand directeur photo. ©Dang Viet Duc2H du matin, le réalisateur Tran Anh Hung nous rend visite sur le plateau. © Dang Viet DucHoang Thu Thuy assistante son, concentrée avant la prise. ©Dang Viet DucPetite rectification sur l'emplacement de la perche. Moi et Le Hoang Anh, assistant son. Au premier plan Trinh Minh Huy, comédien. ©Dang Viet DucMon ami Ly Thai Dung, grand directeur de la photo, règle la lumière sur le comédien Do Van Hoang. ©Dang Viet DucTard dans la nuit, Bui Thac Chuyen, réalisateur et Ly Thai Dung, directeur photo, réfléchissent sur le prochain plan. ©Dang Viet DucPhan Trung Tien, perchman et bricoleur hors pair, en plein travail. ©Dang Viet DucNguyen Dinh, grand chef électro, en plein travail. Ce sera malheureusement le dernier film avec lui... ll est décédé dans un accident de la circulation peu après le tournage du film...©Dan Viet DucNguyen Dinh RIP... Tu vas nous manquer... Tu étais un chef électro exceptionnel... ©Dang Viet DucLy Thai Dung, un directeur photo au travail. ©Dang Viet DungLe Hoang Anh et Hoang Thu Thuy, assistants son, toujours une blague entre deux prises. ©Dang Viet DucMoi en grande discussion avec Ly Thai Dung, directeur photo, à propos du prochain plan. ©Dang Viet DucPham Hong Cuong, cameraman au travail avec Pham Minh Duc, assistant caméra. ©Dang Viet Duc