Bio

Arnaud SoulierJe suis un réalisateur français né le 5 mars 1969 à Paris. Je suis auteur de documentaires, notamment en collaboration avec Sabrina Malek. Je suis aussi chef opérateur du son.

Je réalise mon premier documentaire de long métrage intitulé Chemins de traverse en 1996. Ce film retrace les grèves des cheminots en France durant l’hiver 1995 à la gare d’Austerlitz. Ce film a reçu le prix du Patrimoine au Festival du Cinéma du Réel à Paris en 1997. Une version plus courte intitulée Paroles de grève a été diffusée sur la chaîne de télévision française Arte. Je réalise ensuite Une autre route en 1999 pour la chaîne Arte. Ce film est construit autour de plusieurs portraits de « zonards ».

En 2000 je crée, en collaboration avec Sabrina Malek, la société de production Les films de mars.

En 2002, je réalise le film René Vautier, cinéaste franc-tireur (France 3). Ce film est un portrait du cinéaste René Vautier, réalisateur, entre autre, du film Avoir vingt ans dans les Aurès.

En 2004, je réalise le film Un monde moderne. Ce film sort sur les écrans français en 2005. Il aborde les questions autour de l’intérim et de la sous traitance aux chantiers navals de l’Atlantique à Saint-Nazaire. Il reçoit le Grand prix des écrans documentaires d’Arcueil en 2004.

En 2011, je réalise successivement Congo, les chemins de la concertation et Congo, les méandres de la démocratie. Ces deux films interrogent des acteurs de la société civile congolaise de la République du Congo, autour d’un programme de développement intitulé le PCPA.

Si j’ai souvent fait l’image de mes propres films ou parfois celle d’autres, j’ai toujours travaillé en parallèle comme chef opérateur du son. Au départ, pour la télévision et le documentaire, puis la fiction. J’ai collaboré avec plusieurs réalisateurs. C’est le cas du cinéaste vietnamien Bui Thac Chuyen avec le film Vertiges en 2009 (Choi Voi) et Blood curse en 2011. Vertiges obtiendra le prix Fripesci à la 66e Mostra de Venise ainsi que le prix du meilleur son au Festival Asia-Pacifique (Taiwan) en 2009. Il sort sur les écrans français en 2010. On peut y remarquer le premier rôle de l’actrice Linh-Dan Pham, en langue maternelle.

En 2010, c’est avec le jeune cinéaste vietnamien Phan Dang Di que je travaille sur le film Bi Dung So !, en français Bi, n’aie pas peur ! Ce film a reçu de nombreux prix à travers le monde dont le Prix SACD et le soutien Acid/CCAS à la Semaine de la Critique à Cannes en 2010 ainsi que le Grand Prix du Jury au festival Premiers plans d’Angers 2011. Ce film est sorti sur les écrans français en mars 2012.

Depuis quinze ans j’ai collaboré sur d’autres films comme Redemption song du plasticien et réalisateur Markus Hansen, co-réalisé avec Jean-Marie Boulet. Portrait du musicien américain Billy Bang. C’est aussi le cas sur le film de Gaël Lépingle Guy Gilles et le temps désaccordé où j’étais directeur de la photographie. Portrait du cinéaste Guy Gilles.

Ces dernières années, l’essentiel de mon travail se concentre sur un pays que j’affectionne tout particulièrement, le Vietnam. Je vis entre Paris et Hanoi et forme depuis quelques années de jeunes ingénieurs du son vietnamiens aux techniques du son direct.

 

Un CV en PDF est disponible au téléchargement dans la rubrique Contact.